Adiction sexuelle

L’addiction à la pornographie

L’addiction à la pornographie fait partie de la famille des addictions comportementales. L’addiction au porno qu’on nomme également dépendance à la sexualité virtuelle et un phénomène de plus en plus prévalent à l’ère du numérique. La dépendance aux contenus pornographiques, autrefois limité à des magazines et des vidéos spécialisés, est désormais accessible en quelques clics et à tout moment. La facilité d’accès, combinée à l’anonymat offert par Internet, peut entraîner une consommation excessive et problématique.

Alors que pour certains, la consommation reste occasionnelle et sans conséquence, pour d’autres, elle peut rapidement évoluer en une dépendance comparable à celle liée à des substances psychoactives. Avec le temps, s’installe la dépendance ou la personne s’enferme progressivement dans une addiction comportementale.

Les signes d’une addiction à la pornographie

Les impacts psychologiques et physiologiques de la dépendance à la pornographie sur la vie personnelle.

L’abus de consommation de pornographie peut avoir des répercussions sur la santé mentale et physique :

  • Distorsion de la perception de la réalité et des relations intimes.
  • Difficultés relationnelles, notamment dans le domaine affectif et sexuel.
  • Troubles de l’estime de soi
  • Problèmes d’érection ou de satisfaction sexuelle.
  • Sentiments de honte, de culpabilité et d’anxiété.

L’installation progressive dans la dépendance

La surconsommation de pornographie n’est jamais sans conséquence, elle impacte fortement la personne. Tout comme les autres formes d’addiction, l’obsession à la pornographie à un impact direct sur le cerveau. Le sujet n’a pas conscience qu’il programme progressivement son cerveau « au plaisir et surtout à vivre une jouissance dans le virtuel ». Le plaisir sexuel virtuel prend de plus en plus de place et vient remplacer la vie affective et sexuelle dans la réalité concrète.

L’addiction peut se définir comme une impossibilité à contrôler un comportement malgré la connaissance de ses conséquences néfastes. L’installation dans l’addiction se fait d’une façon progressive. La consommation régulière, rythmé de visionnage de film porno va stimuler la zone limbique du cerveau que l’on nomme : le circuit de récompense. Le circuit de récompense, pivot central de nos comportements motivationnels est fortement influencé par le système dopaminergique. La dopamine procure une sensation de bien-être et de plaisir et une consommation excessive et régulière de porno, la libération de dopamine peut engendrer une forte accoutumance. Le consommateur a alors besoin de doses toujours plus importantes pour ressentir le même niveau de satisfaction. C’est le début d’un cercle vicieux : plus il consomme, plus il a besoin de consommer et s’installe dans la dépendance.

Altération de la perception des relations affectives

Dans le cadre des relations intimes, la consommation excessive de pornographie peut biaiser la perception de la réalité. L’individu peut commencer à comparer ses partenaires aux acteurs pornographiques, engendrant des attentes irréalistes. Cette distorsion peut conduire à des déceptions, des insatisfactions et même à l’évitement des relations intimes réelles.

Par ailleurs, la pornographie présente souvent des scénarios qui peuvent dénaturer la compréhension du consentement et du respect mutuel. Ce décalage avec la réalité peut ainsi conduire à des comportements inappropriés et des incompréhensions dans les relations.

Se libérer de l’addiction à la pornographie : L'espoir après la reconnaissance

Bien que l’addiction à la pornographie puisse sembler écrasante, il est important de se rappeler que, comme toutes les addictions, elle peut être surmontée. La première étape pour se libérer est de reconnaître le problème. Cela peut sembler simple, mais beaucoup de personnes ayant une addiction ont du mal à admettre qu’elles sont dépendantes. Elles peuvent minimiser leur consommation ou la justifier comme étant “normale” ou “sans danger”.

Chercher de l'aide : Se faire accompagner

Une fois le problème reconnu, il est crucial de chercher de l’aide, un espace pour que la parole puisse être entendu. Cela peut prendre la forme d’une thérapie individuelle, d’un groupe de thérapie et parfois même en parallèle, un traitement pharmacologique avec un médecin psychiatre ou médecin addictologue. Ces ressources offrent des possibilités pour s’interroger sur ce lien de cette dépendance, à permettre de saisir ce que le symptôme cherche à vous dire, à explorer petit pas par petit pas les racines de la souffrance qui enferme le sujet dans cette passion -jouissif dévorante.

Rétablir les relations

L’une des conséquences les plus dévastatrices de l’addiction à la pornographie est l’impact sur les relations et notamment la relation de couple. Le chemin vers a rupture et le détachement de cette conduite comportemental doit donc aussi inclure la réparation des relations endommagées. Cela peut nécessiter des excuses, la restitution ou simplement le fait de reconstruire la confiance perdue. La thérapie de couple peut également être bénéfique pour les partenaires affectés.

Accompagnement avec la gestalt-thérapie à Lyon

La dépendance à la pornographie, bien que complexe, n'est pas une impasse. Cependant, elle génère beaucoup de souffrance et impact le sujet et son environnement. Faire le premier pas pour solliciter de l’aide n’est pas toujours simple, car la personne est en prise avec le sentiment de honte, mais pouvoir trouver cette part de soutien, c'est se vivre avec l’espoir qu’un renouveau puisse advenir. Entreprendre une psychothérapie gestalt à Lyon 2 va permettre d’aller explorer ce qui motive la personne à cette conduite.

Pour la Gestalt-thérapie, l'addiction peut être considérée comme une tentative d'auto-régulation ou une réponse à un environnement perçu comme menaçant. La conduite addictive comportementale peut être perçu comme une façon d’exister.  Au lieu de juger ou de pathologiser l'addiction, le Gestalt thérapeute s'intéresse à la fonction de ce comportement pour l'individu. Par exemple, une personne peut consommer de l'alcool pour gérer des sentiments d'anxiété ou d'insécurité, ou pour combler un vide intérieur.

Pour conclure

Le travail avec la gestalt-thérapie en individuel va mettre l’accent sur la relation thérapeute/ patient, d’explorer les manques, la fonction de cette addiction encore aujourd’hui dans la vie du sujet. La thérapie individuelle combinée à un travail en groupe est un processus transformateur et générateur de changement. Se libérer d’une addiction à la pornographie s’inscrit dans une temporalité, demande un engagement et de la patience.

Thérapie individuelle

65 € / par séance

Chèques ou espèces

Virements pour les suivis distance (téléconsultation)

Cadre

Une séance de psychothérapie est un espace sécurisé et confidentiel où la personne  et le thérapeute en Gestalt se réunissent pour explorer les émotions, les pensées, les comportements et les interactions patients/thérapeute. Le cadre d’une séance de psychothérapie est conçu pour favoriser un environnement propice à la guérison,  au développement de la conscience et à la croissance personnelle.

Blog

D'autres articles pour réfléchir, s’interroger, se questionner et cheminer ensemble.

06 61 23 81 41

Appelez-moi pour prendre rendez-vous