Sortir de la boulimie et L’hyperphagie à Lyon

Les TCA qu'on nomme troubles du comportement alimentaire

Les TCA qu’on nomme les troubles du comportement alimentaire sont une perturbation dans la relation avec la nourriture. Les TCA les plus connues sont :

La boulimie : qu’est – ce que c’est ?

La boulimie fait partie de la famille des troubles du comportement alimentaire (TCA) tout comme l’anorexie mentale et l’hyperphagie.

La boulimie se caractérise par la survenue de crises de boulimie ou crises de suralimentation durant lesquelles la personne ingurgite d’énormes quantités de nourriture sans pouvoir s’arrêter. C’est une forme d’addiction comportementale ou la nourriture devient un mécanisme d’auto-apaisement. Certaines études évoquent une absorption pouvant aller de 2 000 à 3 000 kcals par crise. Les personnes boulimiques ont l’impression de perdre totalement le contrôle pendant les crises et se sentent honteuses et coupables après celles-ci. Après la survenue d’une crise, les personnes mettent en place des comportements compensatoires non appropriés afin d’essayer d’éliminer les calories ingurgitées et d’éviter de prendre du poids. Les personnes boulimiques ont souvent recours aux vomissements, à l’usage abusifs de médicaments (laxatifs, purgatifs, lavements, diurétiques), à la pratique intensive d’exercices physiques ou encore au jeûne.

Différemment des personnes anorexiques en sous poids, la personne boulimique présente un poids habituellement normal.

En résumé, la boulimie est une maladie qui se caractérise par la survenue de crises durant lesquelles la personne à l’impression de perdre tout contrôle sur son comportement qui l’amène à absorber rapidement une énorme quantité de nourriture. S’ensuit la mise en place de comportements compensatoires inappropriés pour éviter la prise de poids.

L’hyperphagie : qu’est – ce que c’est ?

L’hyperphagie boulimique est un autre trouble du comportement alimentaire, tout comme la boulimie. Cependant, bien qu’elles présentent des similitudes, notamment l’absence de comportement compensatoire. 

Comme la boulimie, l’hyperphagie boulimique est caractérisée par des épisodes récurrents de consommation excessive de nourriture une forme de craving qu’on retrouve notamment dans les addictions. La nourriture sous tes ces formes, souvent consommée très rapidement et jusqu’à un soulagement d’une insécurité, d’une tension intérieure ou d’un apaisement des émotions désagréable

Ces épisodes sont généralement accompagnés d’un sentiment de perte de contrôle et peuvent être déclenchés par des pensées obsessionnelle, une solitude, un manque d’encrage intérieur ou une perte de repère.

 La principale différence avec la boulimie vomitive réside dans ce qui se passe après ces épisodes d’orgie alimentaire. Dans la boulimie, les crises de suralimentation sont suivies de comportements compensatoires, tels que les vomissements auto-induits, l’usage excessif de laxatifs, le jeûne ou l’exercice physique excessif, dans le but d’éviter une prise de poids. En revanche, dans l’hyperphagie boulimique, il n’y a pas de comportements compensatoires réguliers après les épisodes de surconsommation. Les personnes en prise avec l’hyperphagie boulimique peuvent se sentir mal à l’aise, honteuses ou coupables après une crise, mais elles ne tentent pas de compenser ou d’éliminer les calories qu’elles ont consommées, d’où la prise de poids qui très souvent est un déclencheur à consulter un thérapeute

Vous souffrez de boulimie ou de trouble du comportement alimentaire ? Vous pouvez vous libérer et sortir du processus infernal grâce et avec un travail en Gestalt-thérapie. Vous pouvez consulter le site : https://boulimie-et-hyperphagie.fr/

L'anorexie : qu’est – ce que c’est ?

L’anorexie mentale, un trouble de l’alimentation profondément préoccupant, se caractérise par une obsession tenace à l’égard de la nourriture, du poids et de l’apparence physique.

Les personnes qui en souffrent adoptent des comportements restrictifs alimentaires extrêmes, comme le jeûne, la restriction calorique sévère ou l’évitement de groupes alimentaires entiers. Souvent, elles présentent une peur irrationnelle de prendre du poids, même si elles sont déjà en sous-poids et malnutries, alimentant ainsi le cercle vicieux de leur trouble.

Cette obsession conduit généralement à une perte de poids significative et continue, avec des conséquences graves pour la santé physique, notamment des problèmes cardiaques, une faiblesse musculaire, des déséquilibres électrolytiques et bien d’autres.

Sur le plan mental, l’anorexie peut entraîner des symptômes tels que la dépression, l’anxiété, l’isolement social et l’obsession permanente de la nourriture.

Le traitement de l’anorexie implique souvent une approche multidisciplinaire, comprenant une thérapie individuelle, une thérapie familiale, une nutritionniste, et parfois des médicaments. L’objectif principal est de rétablir un poids corporel sain, de traiter les problèmes de santé associés, de changer les pensées et les comportements liés à l’alimentation, et de soutenir la santé mentale globale du patient.

Le pica : qu’est – ce que c’est ?

Le Pica est un trouble alimentaire intrigant, caractérisé par la consommation persistante d’objets non comestibles. Les personnes atteintes de Pica ressentent un besoin irrépressible et compulsif de manger ces objets inhabituels, malgré leur connaissance des risques potentiels pour leur santé.

Le Pica peut être déclenché par divers facteurs, notamment psychologiques, environnementaux et médicaux. Il est souvent associé à des troubles neurodéveloppementaux tels que l’autisme, mais peut également être une façon de faire face au stress ou à l’anxiété.

L’accompagnement du Pica nécessite une approche multidisciplinaire. Tout d’abord, une évaluation médicale approfondie est essentielle pour évaluer les risques potentiels pour la santé et identifier d’éventuelles carences nutritionnelles. Ensuite, un accompagnement en thérapie  peut aider à comprendre et à gérer les déclencheurs sous-jacents du comportement compulsif. 

 Avec le bon accompagnement, les individus atteints de Pica peuvent surmonter ce trouble et retrouver une vie équilibrée et saine.

Le trouble de rumination : qu’est – ce que c’est ?

Le trouble de rumination est un comportement alimentaire inhabituel caractérisé par la régurgitation répétée et délibérée de la nourriture, suivie par sa remastication, sa réingestion ou son rejet. Cette rumination se produit souvent sans effort de vomissement ni de nausée.

Ce trouble reste mystérieux, car la rumination ne résulte pas d’une maladie gastro-intestinale ou d’un problème physique. Les personnes atteintes de ce trouble semblent délibérément régurgiter la nourriture, la mastiquer et la remettre dans la bouche, sans raison apparente.

Les causes exactes de la rumination ne sont pas bien comprises, mais elles peuvent être liées à des facteurs psychologiques, émotionnels ou environnementaux. Le diagnostic nécessite l’exclusion d’autres causes médicales et l’observation attentive du comportement.

Une psychothérapie ainsi que le soutien de la famille et d’autres professionnels de la santé mentale est essentiel pour aider les individus atteints de rumination à comprendre et à gérer leur comportement. 

L'orthorexie : qu’est – ce que c’est ?

L’orthorexie est un trouble de l’alimentation caractérisé par une obsession excessive de manger de manière saine. Les personnes atteintes d’orthorexie se fixent des normes alimentaires très strictes et cherchent à éviter tout aliment qu’elles considèrent comme “malsain”.

Bien que l’intérêt pour une alimentation saine soit louable, l’orthorexie se distingue par une préoccupation obsessionnelle à l’égard de la pureté alimentaire. Les individus atteints peuvent devenir anxieux ou dépressifs s’ils ne parviennent pas à suivre leurs règles alimentaires strictes.

Les causes de l’orthorexie sont complexes et peuvent inclure des facteurs environnementaux et psychologiques. 

L’accompagnement de l’orthorexie implique souvent une thérapie relationnelle comme la gestalt-thérapie ou les TCC pour aider les individus à revoir leurs attitudes et comportements alimentaires. L’objectif est de promouvoir une alimentation saine, équilibrée et flexible, tout en réduisant l’obsession pour la pureté alimentaire.

La sensibilisation à l’orthorexie est essentielle pour aider les personnes à reconnaître les signes précoces de ce trouble et à rechercher de l’aide. Il est important de souligner que manger de manière saine est important, mais que l’obsession excessive peut nuire à la santé mentale et physique de la personne

06 61 23 81 31

Troubles alimentaires compulsifs ? Appelez-moi pour prendre rendez-vous