Le travail avec les rêves

Le rêve en thérapie : l’approche de la Psychanalyse et celle en Gestalt-thérapie

Depuis l’aube de la civilisation, le rêve a toujours été un objet de fascination et de mystère. Les anciens y voyaient des signaux divins, des présages ou des visions prophétiques. Avec l’arrivée de la psychanalyse au XXe siècle, la perception du rêve s’est transformée, passant d’un mystère métaphysique à un reflet profond de la psyché humaine. Des figures emblématiques comme Freud, Lacan et Jung ont chacun offert des interprétations et des techniques uniques pour travailler avec les rêves en analyse et en thérapie. Parallèlement, Fritz et Laura Perls, à travers la Gestalt-thérapie, ont introduit une approche différente, mettant l’accent sur la prise de conscience et la totalité de l’individu. Dans cet article, nous explorerons ces différentes perspectives, soulignant leurs contributions et leurs implications pour un travail en gestalt-thérapie.

Le rêve en psychanalyse

Freud et le rêve

Sigmund Freud, souvent surnommé le père de la psychanalyse, a été le premier à poser les bases d’une étude scientifique et systématique du rêve. Pour Freud, les rêves ne sont pas des anomalies sans sens, mais des fenêtres précieuses sur l’inconscient.

Fondements de la théorie du rêve

Dans “L’Interprétation des rêves”, Freud établit que les rêves sont des réalisations de désirs refoulés. Ils servent d’exutoire aux désirs inconscients, souvent conflictuels, qui ne trouvent pas d’expression dans la vie éveillée. Ces désirs, en raison de leur nature potentiellement perturbatrice, sont masqués par divers mécanismes de défense.

Rêve comme accomplissement de désir

Freud croyait fermement que chaque rêve, même le plus trivial, est l’expression d’un désir. Ce désir peut être manifeste ou latent. Le contenu manifeste est la surface du rêve, ce dont on se souvient à son réveil. En revanche, le contenu latent est le véritable désir caché, qui nécessite une interprétation pour être compris.

Le psychanalyste Carl Gustav Jung et le rêve

Carl Gustav Jung, un contemporain et autrefois proche collaborateur de Freud, a finalement pris ses distances avec la psychanalyse freudienne pour développer sa propre école de pensée, la psychologie analytique.

Les archétypes et l’inconscient collectif

L’une des principales contributions de Jung à la compréhension des rêves est la notion d’archétypes et d’inconscient collectif. Pour Jung, les rêves ne sont pas seulement des reflets des désirs individuels ou des expériences passées, mais ils peuvent également puiser dans une mémoire collective, partagée par l’ensemble de l’humanité. Les archétypes, comme le “Héros”, la “Mère”, ou le “Mentor”, sont des images ou des thèmes universels qui apparaissent dans les rêves, la mythologie et les contes de toutes les cultures.

Les rêves comme moyen d’atteindre la complétude (processus d’individuation)

Contrairement à Freud, qui voyait le rêve principalement comme une réalisation de désir, Jung le voyait comme un outil pour l’individuation, un processus par lequel un individu devient la personne qu’il est intrinsèquement destiné à être. Les rêves, en présentant des situations, des défis et des personnages archétypaux, guident l’individu vers une plus grande intégration et une réalisation de soi.

La Gestalt-thérapie et le rêve

Comme nous l’avons discuté précédemment, la Gestalt-thérapie offre une approche radicalement différente de la psychanalyse en se concentrant sur l’ici et maintenant.

Fondements de leur approche du rêve

Fritz et Laura Perls, bien qu’influencés par la psychanalyse, ont adopté une approche phénoménologique des rêves, mettant l’accent sur la prise de conscience immédiate et l’expérience personnelle plutôt que sur l’interprétation symbolique.

Un processus spécifique

La Gestalt-thérapie est reconnue dans le monde pour sa méthodologie unique en matière de travail avec les rêves. Les personnes sont souvent invitées à “rejouer” leurs rêves en séance, en assumant différents rôles ou en dialoguant avec différents éléments du rêve. Cette approche permet d’explorer et d’intégrer les aspects conflictuels ou dissociés de la personnalité.

Comparaison entre psychanalyse et Gestalt-thérapie

La psychanalyse, fondée sur les théories freudiennes et enrichie par des penseurs comme Lacan et Jung, et la Gestalt-thérapie, incarnée par Fritz et Laura Perls, offrent deux visions contrastées du rêve.

Les points de convergences

Les deux approches reconnaissent l’importance du rêve comme outil thérapeutique. Elles acceptent que les rêves donnent un aperçu des conflits internes, des désirs non réalisés et des aspects refoulés de la personnalité.

Les points de divergences

Là où la psychanalyse s’appuie fortement sur l’interprétation des symboles et des motifs oniriques pour dévoiler le contenu latent, la Gestalt-thérapie se concentre sur l’expérience directe et la prise de conscience dans le moment présent.

En psychanalyse, l’analyste joue souvent le rôle d’un interprète, aidant le patient à déchiffrer le contenu de ses rêves. Dans la Gestalt-thérapie, le thérapeute guide le patient à travers une exploration active de son rêve, souvent en le rejouant ou en dialoguant avec ses éléments.

Vision du sujet au monde

La psychanalyse tend à voir l’individu comme étant influencé par des forces inconscientes, fréquemment issues du passé. La Gestalt-thérapie, en revanche, considère l’individu comme un tout, avec un accent sur l’intégration des différentes parties du soi.

Un travail de conscientisation

L’exploration des rêves en thérapie demeure un outil inestimable, indépendamment de l’approche adoptée. Que l’on considère les rêves comme des reflets de désirs inconscients, des manifestations d’archétypes universels, ou des opportunités pour une prise de conscience immédiate, leur potentiels thérapeutiques est indéniable.

Au fil des ans, des penseurs tels que Freud, Lacan, Jung, et les Perls ont enrichi notre compréhension des rêves, chacun offrant une perspective unique. En fin de compte, l’approche la plus efficace dépend généralement de l’individu, de ses besoins et de ses objectifs en thérapie.

Tout en honorant les contributions des grands penseurs du passé, les thérapeutes gestaltistes d’aujourd’hui continuent d’explorer de nouvelles façons d’utiliser les rêves pour faciliter le travail de conscientisation, l’introspection et la transformation personnelle.

Blog

D'autres articles pour réfléchir, s’interroger, se questionner et cheminer ensemble.

06 61 23 81 41

Appelez-moi pour prendre rendez-vous